le début du jeter de pain ou comment nos enfants grandissent parfois moins vite que ce que l'on croit

Publié le par lesfelinettes

Hirondelle.jpg

 

Il était une fois une famille d'hirondelle, qui vivait l'hiver en Amérique du Sud et l'été en Bretagne. Il y avait Maman Hirondelle, Papa Hirondelle et Bébé Hirondelle, surnommé Poupou. 

Poupou grandissait bien, commençait même à voleter, quittant la quiétude du nid familial quand le courage était assez grand pour s'élancer seul. Il adorait manger, il était plutôt sage et très curieux du monde alentours. Il devenait chaque jour un peu plus un petit garçon indépendant et Maman Hirondelle était très fière de son Poupou. Elle pensait en le regardant : "quel grand garçon maintenant, il vole presque seul, alors qu'il est encore si petit... Il grandit bien vite, un peu trop vite, mais qu'importe, il se débrouille si bien seul ! Qu'est-ce que je suis fière de son courage !"

Un jour que Maman Hirondelle avait préparé le repas préféré de Poupou, pour lui faire plaisir, car il avait été particulièrement adorable, Poupou décidait que non, ça n'allait pas. D'abord, il tria chaque bouchée : les graines de sésame d'un côté, l'herbe de l'autre. Maman Hirondelle, patiente, laissa Poupou trier ce qu'il voulait manger. 

Alors Poupou décida de laisser tomber, du haut de sa petite chaise, les graines de sésame. Maman Hirondelle lui expliqua : "Poupou mon Poupou d'amour, ne laisse pas tomber la nourriture par-terre ! C'est sale, et si tu n'en veux pas, ce n'est pas grave. Tu as déjà bien mangé, c'est parfait !". Mais Poupou avait décidé que non, ça n'allait pas. Il se mit à pleurer quand Maman Hirondelle enleva l'assiette. 

"Très bien Poupou, voici ton assiette ! Poupou mon Poupou, ne pleure pas, je n'avais pas compris que tu avais encore faim". Mais Poupou avait décidé que non, ça n'allait pas. En colère, sans que Maman Hirondelle ne comprenne pourquoi, il jetta l'assiette au sol.

Maman Hirondelle perdait patience ! "Ah non Poupou, il ne faut pas faire ça ! Que veux-tu ? Un dessert ?"

Poupou redoubla de pleurs. "Un bout de pain ?" Poupou se calma, et prit le bout de pain. Il en fit alors de petites boulettes, qu'il laissait tomber de sa chaise.

Maman Hirondelle se fâcha ! "Ah non, ça suffit maintenant ! Je ne comprends pas ce qu'il t'arrive, mais tu es insuportable ! Si tu continues, je te punis, tu iras te calmer dans ta chambre !"

Mais Poupou avait décidé que non, ça n'allait pas. Il n'en faisait qu'à sa tête, pleurant, criant, jetant tout ce qui lui tombait sous la main !

Maman Hirondelle, très en colère, lui dit : "Toi qui est si grand, qui vole presque tout seul, voilà que tu fais le bébé ! Puisque c'est comme ça, tu vas dans ta chambre !"

Mais Maman Hirondelle ne se sentait pas bien. Elle avait l'impression que son Hirondelle chérie testait son "non !", testait son autorité ! Bon sang, c'est elle qui commandait ! 

Une fois la colère passée, elle se mit à réfléchir autrement : que se passait-il ? Son Poupou qui était si doux, qu'avait-il donc à s'énerver ? 

Elle alla le retrouver dans sa chambre, et Poupou pleurait à chaudes larmes. "Oh mon Poupou ! Viens là me faire un câlin ! Peut-être as-tu faim ? Tu n'as rien mangé tout à l'heure ! Viens viens, je vais te faire un biberon !"

Poupou s'arrêta net de pleurer, but le biberon d'un seul trait et s'endormit heureux et rassuré.

Maman Hirondelle était stupéfaite : se pouvait-il que son Poupou si grand ne voulait parfois n'être encore qu'un enfant ? 

Hirondelle 2

Publié dans historiettes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

papou 19/02/2012 22:57

Je te rappelle que ce FABULEUX numéro de La Hulotte est à la maison (sur l'étagère à côté des toilettes, y'a pas de bon moment pour se cultiver...)

les felinettes 01/03/2012 11:50



A la maison ? Ah bon ? Laquelle ? Comme quoi, chez les Le Glaunec, cul-ture ! Ah ah !



Adele 26/01/2012 15:00

j'adore ! Mais poupou franchement t'as trouver ça ou toi ?!